• Tom Patey

     TOM PATEY

     

    Un ecossais au sens de l'humour ravageur , et a la liste de course impressionante. Tom Patey.

    On peut aimer grimper les montagnes, et aussi lire des livres...Alors precipitez vous sur celui ci " la montagne d'un homme"...

    Ca peut pas faire de mal ...

    Tom patey

    -" Rien ne m'exaspére davantage que d'entendre décrire quelqu'un comme un grimpeur qui a du style.....

    Les Francais , le lecteur s'en doutera sont les stylistes suprémes. Si vous ne me comprenez pas , examinez donc les ilustrations du livre de Gaston Rebuffat, neige et roc.Chaque photo montre l'auteur lui même s'admirant dans une posture invraisemblable et naturellement gracieuse....On se croirait dans le Lac des Cygnes.Les legendes elles-mêmes ont un ton de satisfaction à peine voilé. " grimper , c'est le plaisir de communier avec la montagne comme un artisan communie avec le bois , ou la pierre ou le fer avec lequels il travaille".( Portrait de Rebuffat, suspendu en l'air, examinant d'un air studieux son bras gauche, les mains caressant le granite le plus lisse qui soit.) "On monte comme sur une échelle " ( cliché de Rebuffat grimpant à l'echelle d'un air emprunté).

    Tout cela semble n'éxiger aucun effort particulier. En fait quand vous avez refermé le livre , vous vous trouvez une belle dalle incliné à 70 ° pour vous entrainer, et vous voila soudain léger comme une plûme et aussi gracieux que Noureiev.

    Voici maintenant le début de l'épreuve .Ouvrez la partie technique du livre et commencez. Les doigts effleurent le rocher tels des antennes d'insectes.Les bras ne dépassent jamais le niveau des épaules. Les genoux sont volontairement maintenus en arriére pour éviter tout contact avec le roc.Le ventre est rentré, la tête reste droite, les traits sont calmes, serieux...Vous êtes prêt à " communier".

         Scéne 1. Avec une infine délicatesse, le pied droit s'éléve de soixante centimétres et l'éxtremité de la chaussure est placée volontairement sur une minuscule écaille de rocher.

         Scéne 2 . La chaussure gauche est mise en paralélle avec la droite au moyen d'une élévation de la jambe , volontaire mais souple.Aucun effort n'est perceptible.

    Evidement, il se passe quelque chose de bizarre.Vous voilà allongé sur le rocher avec le nez écrasé. Nouvelle tentative, nouvel échec. Le temps passe et avec lui votre confiance en Rebuffat.

         Soudain , inexplicablement, vous réussisez.

         Mais pourquoi donc?

         C'est tout simple . Vous avez piqué une colére et oublié vos inhibitions.D'anciens réflexes ont pris le dessus. Le vieux sang de la jungle s'est mis à couler dans vos veines.Si vos deux mains étaient libres, vous vous frapperiez la poitrine d'orgueil.Intellectuellement, vous avez reculé de plusieurs millénaires...Mais physiquement vous vous sentez bien.

    Inspirez, soupirez, tirez , poussez. Vous grimpez, défiant les lois de la pesanteur avec votre force.Et si ça n'a pas l'air gracieux, qu'est ce que ça peut bien faire?....

    Maintenant , vous êtes à même de comprendre pourquoi les chimpanzés ont toujours l'air d'être les animaux les plus heureux du zoo.Ils se jettent en l'air et se balancent joyeusement sur leurs barreaux...

    Ramené à ses éléments fondamentaux , l'alpinisme n'est pas plus que cela; une sorte de métamorphose régressive.Personne ne devrait apprendre à grimper.La plupart des gens passent même leur vie à desapprendre.Cela prouve que personne n'a besoin d'apprendre à grimper.Il suffit qu'on vous remette en mémoire ce que vous saviez avant même d'aller à l'école.

    Le retour au naturel est souvent trés agréable...Physiquement ou psychologiquement.Il n'est peut être pas éthique, ou moral mais il est agréable.

    Normalement, vous dressez des barriéres, ne serait ce que pour des raisons sociales. Mais en montagne, vous pouvez vous laisser aller. L'homme ici peut agir comme il lui plaît, utiliser tous les talents que la nature lui a remis. "


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :