• Ski de rando " comment ça marche ? "

     

    Le ski de rando , c'est quoi ?

     

    Actuellement, après de nombreuses années de recul dû à l’avènement du ski alpin, le ski de randonnée connaît un nouvel essor. Ceci est principalement dû à l’amélioration du matériel qui vient à égaler celui qu’on peut trouver en ski alpin, tout en étant très léger.

    La pratique du ski de randonnée s’est aussi diversifiée, allant du raid de plusieurs jours dans un but essentiellement contemplatif à de petites courses à la journée de très grande difficulté. On peut aussi citer les compétitions de ski de montagne qui attirent de plus en plus de skieurs. Ce sport amène à évoluer en moyenne ou en haute montagne et nécessite une très bonne connaissance du terrain, de la neige, éventuellement des risques sur glacier, de la météorologie en montagne et des itinéraires pour assurer la sécurité des skieurs..

    RAID 10

     

    Les guides de haute montagne proposent depuis longtemps des programmes de ski de randonnée à la journée, localement à partir des stations de ski des Alpes, pour découvrir cette activité en sécurité. Ils proposent aussi des séjours de plusieurs jours, raids à ski, dans les Alpes françaises, italiennes, suisses, autrichienne. L'engouement pour cette forme de ski amène une forte fréquentation des massifs européens tant sur les itinéraires que dans les refuges de montagne. Cela a amené certains professionnels a proposer aussi des destinations plus « exotiques » qui allient les voyage à la découverte de nouveaux horizons, de cultures différentes et le ski.

    On peut ainsi pratiquer le ski de randonnée dans les pays de l'Est, au Maroc, en Turquie, en Norvège, au Groenland et dans bien d'autres pays.

     

    L’équipement du skieur de randonnée se différencie de celui du skieur alpin pour permettre de faciliter la montée :

     

     Pour éviter de glisser vers l’arrière, on colle temporairement sous les skis des peaux de phoques : dispositif synthétique pourvu de poils ras orientés vers l'arrière.

    DSC_2209

       les chaussures sont plus souples et peuvent être débrayées au niveau du talon pour augmenter la flexion de la cheville.

       les fixations se détachent de l’arrière et pivotent à l’avant, elles intègrent des cales qui permettent de surélever le talon lorsque les pentes sont plus raides.

    DSC_2478

     

       Quand les conditions de neige ou les conditions du terrain le justifient (ex: passage glacé), on peut ajouter des couteaux sur les skis et sous la chaussure, pour éviter de déraper.

    DSC_2472

        les skis de randonnée sont proches des skis alpins, avec en général une structure allégée et très souvent un trou dans la spatule, ce qui permet de les suspendre en cas de besoin, ou de confectionner un brancard avec..

        le matériel de sécurité : à cause des risques d’avalanches, le skieur de randonnée emporte toujours avec lui un DVA, une pelle à neige et une sonde. De nouveaux équipements sont régulièrement développés sans être adoptés par la majorité des skieurs (airbag permettant de rester en surface de l’avalanche, par exemple).

    arva7.jpg

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :